Le destin du poulpe

poulpe-japon
En général, le poulpe est incompris, il effraye alors qu’il devrait fasciner. Il effraye à cause des histoires horribles qu’on raconte sur lui, à cause de ses tentacules et surtout il ne sourit pas en poussant des petits cris ridicules. Ce petit sourire stupide qui fait fondre de bonheur, joie et zenitude le moindre terrien voyant un dauphin.


Le dauphin est si gentil et le poulpe si laid. Protégeons le dauphin et tuons le poulpe. Mort, l’immonde pieuvre est délicieuse, à la Galicienne ou à la plancha, en escabèche ou au riz. On le dévore avec plaisir, mais tant que le cinéma ne lui aura pas offert un rôle de sauveur de l’humanité son image restera celle d’un monstre marin. Pourtant, le poulpe a tout du super héros, Il change de couleur, ou de forme, qu’il perde un bras et il repousse, ses trois coeurs le fournissent en sang bleu et non rouge comme tout le monde. Son défaut : il ne sourit pas
J’adore le poulpe. En plongée je passe de longs moments à le suivre, j’adore le caresser entre les yeux et voir ses tentacules s’enrouler autour de mes bras en changeant de couleur. Au Japon aussi on l’adore, jusqu’à se servir de son personnage dans de nombreux jardins d’enfants, ( voir ce site ).
Quel dommage que les Japonais massacrent les baleines !

You may also like...

1 Response

  1. poulpoh says:

    c est sympa pour les poulpes nos confrères,mais si ils ne sourient plus,c’est parcequ’ils savent qu on ne sauvera pas
    l’ humanité,ils vivent dans des trous car ceux sont des anges déchus dotés de superpouvoirs,ça se voit dans leurs yeux non?
    alors à nous tous,belle communauté hyperbarique et hyperdélirante,on doit pouvoir écrire un hyperscript…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *