La peopolisation des baleines

Photo  Anuar Patjane FloriukAnuar Patjane Floriuk a gagné le grand prix du concours de photographies du magazine “National Geographic Traveler” avec cette photo qui me dérange.

On y voit une baleine et son baleineau, entourés par au moins dix plongeurs équipés de leurs blocs, caméra etc… Donc 2 baleines pour 10 plongeurs. La peopolisation de la nature. Certes la photo est belle, mais que nous dit-elle ?

Que pour une photo on peut ennuyer les baleines ?

Que sous prétexte d’alerter le monde de la disparition de certains de nos colocataires de la planète, on pouvait débarquer en masse chez eux à la manière des SWAT ? Comme si on n’était pas déjà au courant ?

Je ne veux pas remettre en cause la qualité du travail du photographe, mais je me souviens d’un temps, il n’y a pas si longtemps, où l’approche des baleines se faisait en apnée pour ne pas les ennuyer.

Voici le commentaire qui va avec la photo :
Plongée avec une baleine à bosse et son baleineau dans les îles Revillagigedo, au Mexique. C’est un lieu unique et remarquable où évolue une abondante faune marine, dont nous devons accélérer l’inscription comme bien naturel sur la liste de l’Unesco, de façon à protéger ces îles des sociétés pratiquant la pêche illégale, ainsi que de la pêche au gros.” Anuar Patjane Floriuk gagne une expédition-photo au Costa Rica et sur le canal de Panama organisée par National Geographic. (Anuar Patjane Floriuk/National Geographic Traveler Photo Contest)

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *