Des pneus de trop

photo Gregory Lecoeur / Gregory Lecoeur / Agence des airPour avoir de très beaux spots de plongée, on prend un vieux cargo, on le nettoie et supprime tous les éléments polluants qu’il contient puis on le remorque au large et on le coule. Quelques années après la faune et la flore sous-marine ont repris le dessus, pour le plus grand plaisir des plongeurs et de leur caméra Gopro avec laquelle ils font des selfies avec les mérous. En général ça marche, on a même coulé des wagons du métro de New York. Mais parfois ça ne marche pas. Avec les pneus par exemple.
photo Gregory Lecoeur / Gregory Lecoeur / Agence des air

On compte 33 2000 m³ de pneus au large du Languedoc-Roussillon et 54 000 m³ de la région Provence Alpes Côte d’Azur. La flore et la faune ont délaissé ces récifs artificiels sans doute à cause de leur libération progressive d’hydrocarbures et, 30 ans après leur immersion, la pêche aux pneus sous-marins a commencé au large de Vallauris Golfe-Juan.

Pour info, Le Portugal, l’Espagne, l’Italie en ont fait à peu près autant, et le Japon, avec 20 millions de m3 est champion du monde.
photo Gregory Lecoeur / Gregory Lecoeur / Agence des air

Source : Le monde

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *