La stab de la Notonecte

Anisops deanei - Photo Copyright © 2006 The University of Adelaide
Nous ne sommes pas les seuls à utiliser un gilet stabilisateur pour évoluer sous l’eau. Philip Matthews et Roger Seymour, de l’Université d’Adélaïde publient un article dans la revue Nature sur une punaise aquatique, la notonecte (Anisops deanei), qui fait la même chose et depuis très longtemps sans doute. D’ici a ce qu’elle porte plainte pour plagiat…


La notonecte a des réserves supplémentaires d’hémoglobine dans l’abdomen. Avant de plonger, elle remplit une bulle d’air. Elle en respire le contenu lors de sa descente dans le bleu (enfin, le bleu est un bien grand mot, car elle vit dans les mares). Elle sature ainsi ses réserves en oxygène. Pour s’équilibrer et contrôler sa flottabilité, elle relâche l’oxygène dans sa bulle. C’est simple. Les scientifiques s’en doutaient depuis longtemps, mais c’est la première fois que cela a été démontré.
En remontant à la surface, elle fait demi-tour sur elle-même pour voir si aucun danger ne se présente, puis à la surface, elle fait le signe « OK ». Une fois sur le pont du bateau elle partage une gourde de moscatelle avec son binôme.
Article en Anglais sur le site de l’Université d’Adélaïde
Photo Copyright © 2006 The University of Adelaide

You may also like...

1 Response

  1. Apolline says:

    Quel est son appareil respiratoire?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *